Entrée au collège : de l’enfance à l’adolescence

La conférence débat organisée par la CSF Alsace Nord, qui s'est tenue le 24 mai à "La Couronne" a réuni une douzaine de personnes, venues échanger avec David Dutarte, de l’association FamilyLab.
 

Il s’agissait lors de cette rencontre de questionner les inquiétudes que les parents peuvent avoir lorsque l’enfant passe au collège, souvent synonyme de l’entrée dans l’adolescence. Se basant sur les travaux de Jesper Juul, David Dutarte évoque l’adolescence comme une étape dans l’acquisition de l’autonomie : du bébé à l’adulte qui prend son indépendance, c’est une quête constante d’autonomie… Et l’adolescence est un passage dans ce processus. Or, à l’adolescence, l’enfant ne se connait plus : changements physiques, sociaux, hormonaux, … Donc, il ne peut supporter que l’adulte lui dise qu’il sait ce qu’il est, comment il est, … Alors que lui-même est perdu… Parmi les points marquants, il s’agit d’inciter les parents à remplacer l’obéissance par la responsabilisation : plutôt que de demander à l’enfant d’obéir, il faut le responsabiliser dans ses actes… Oui mais… « C’est bien beau, mais ce n’est pas facile quand l’enfant n’a pas la même idée de responsabilité que nous » (parole de parent). Interviennent alors les idées de responsabilité sociale et de responsabilité personnelle : ce que l’on fait pour soi-même et par soi-même, face à ce que l’on fait face aux autres et pour les autres… Et là, face au « qu’en dira-t-on », difficile de lâcher l'enfant avec un t-shirt sale pour aller au collège : équilibre à trouver entre la responsabilité de parent et celle que doit trouver l’enfant pour lui-même.

Légende photo : David Dutarte