Les chasseurs d'orages

Ils en existent beaucoup en Amérique, mais également en France, plus près encore, en Alsace et encore plus près, à Oberhoffen-sur-Moder.
 

Cette fascination pour les phénomènes orageux a commencé chez Loïc Mulheim, lors du passage de la tempête de 1999. Depuis, à la moindre alerte dès que le phénomène atmosphérique se prépare, les chasseurs parcours en long et en large les environs, en quête de "LA" cellule à ne pas louper. Sans plan ni désir particulier, bravant la violence des éléments, ils traquent le ciel dans l'espoir d'immortaliser les plus beaux éclairs. "Pour rencontrer des orages incroyables, il nous arrivent de parcourir de nombreux kilomètres et souvent pour rien, les probabilités de voir quelque chose d’intéressant sont parfois faibles" confie Loïc. "On peut vraiment devenir accroc à ce truc" rajoute Maurice Miesch de Schirrhein.

Et c'est ainsi que ce passe-temps, est devenu depuis près de vingt années pour ces deux amis une véritable passion. Alors que certains les redoutent, Loïc et Maurice eux, se réjouissent de voir le ciel se charger de nuages. Fascinés par le processus menant au déchaînement d'un orage et même d'une tornade, ces deux passionnés amateurs cherchent avant tout à immortaliser par la photo et la vidéo leur prochain coup de foudre.

photo chasseurs oragesDe gauche à droite : Loïc Mulheim et Maurice Miesch

Article : Agnès Fritz