Vocation : pharmacien

"Depuis la maternelle, j'ai toujours voulu faire des études de pharmacie", se rappelle encore aujourd’hui, Nicolas Koessler.
 

C’est donc une véritable vocation qui a animé ce jeune oberhoffenois durant toutes ses années d’études, jusqu’à cette soirée du jeudi 14 juin à la Faculté de Pharmacie d'Illkirch-Graffenstaden, où il a su convaincre avec brio son auditoire à l’issue de la présentation de son travail portant sur les « Interactions plantes-médicaments, analyse de risque a priori pour une aide à la décision clinique ». Entouré de sa famille, de ses amis, des adjointes Nicole Ferry et Brigitte Roser et du maire honoraire Charles Christmann, qui avaient pour l'occassion fait le déplacement, sa soutenance de thèse lui a valu les félicitations du jury et l’obtention de la mention très bien.

Sa recherche sur le développement d'un outil fiable et accessible permettant de sécuriser la prise de compléments à base de plantes, lorsque le patient prend également des médicaments, a été le fruit de ses recherches qui ont véritablement débuté lors de son entrée en 2012, en Première Année Commune aux Etudes de Santé (PACES). S’en est suivie du Lauréat National du Prix Inter-Faculté Commentaire d’Ordonnance en 2017 puis un 2ème prix communication orale de la Société Française de Pharmacie Oncologique (SFPO) lors des XIème Journées Nationales d'Actualité en Oncologie à Nantes en octobre 2017.

Nicolas tient a préciser que l’accomplissement de son vœu professionnel tient aussi et en grande partie au soutien sans faille des siens, sa sœur Léa et ses parents Cathy et Patrick. Son papa qui est pharmacien de profession, est devenu avec le temps, son coach mais aussi son collègue et formateur, sans oublier la famille Billmann qui l'a toujours soutenu dans la formation pratique du métier qu'il exerce à présent à Soufflenheim.

Article : Régis FALCO