Horloger par passion

Dans la nuit du 29 au 30 octobre, la France passera à l'heure d'hiver. A 3h du matin il sera 2h. L'oberhoffenois Marcel Guth maître horloger, n'est pas à son dernier réglage de montre.

Une passion qui a commencé en septembre 1952, lorsqu''il commence son apprentissage d'horloger à l'école des jeunes mutilés de guerre de Oissel au château des Roches en Seine-Maritime. En juin 1955, il passe le certificat d'aptitude professionnelle à Rouen. Le 1er janvier 1956, du haut de ces 18 ans, il se met à son compte et travaille pour trois horlogers dans la région de Forbach et devient ainsi, le plus jeune artisan de Moselle. Cinq ans plus tard, en juillet 1961, il investit dans un fond de commerce d'horlogerie-bijouterie à Phalsbourg, qu'il exploitera pendant 38 années. En juin 1966, il passera avec succès l'examen de maîtrise d'horloger. Délégué consulaire pendant dix ans à la chambre de commerce et chambre des métiers à Metz, il fait partie depuis 1978 de l'association des restaurateurs et collectionneurs de l'horlogerie ancienne de Besançon. En juillet dernier à Sélestat, Marcel Guth a obtenu par la chambre de métiers d'Alsace, le brevet de maîtrise or pour plus de 50 années de maîtrise.