Don du sang en stagnation

L’amicale des donneurs de sang bénévoles d’Oberhoffen-sur-Moder a tenu son assemblée générale vendredi 15 avril.
 

Elle s’est déroulée en présence de M. Francis Kennel, vice-président de l’union départementale des donneurs de sang du secteur Nord du Bas-Rhin, Mme Brigitte Roser, adjointe au maire et présidente de l’Office des sports et loisirs d’Oberhoffen-sur-Moder, représentant la commune et Danièle Huber, présidente de l’amicale locale.

Après le mot de bienvenue de la présidente, Mme Huber et la lecture du procès-verbal de l’assemblée générale 2015 par le secrétaire, fut présenté le rapport d’activité de l’amicale. Il s’est focalisé sur la participation des membres à diverses actions au sein de la commune

Mme Huber a fourni quelques éléments statistiques sur le don de sang. Ainsi 420 dons ont été effectués et 36 nouveaux donneurs se sont présentés au courant de l’année. Quatre minibus ont aussi été affrétés pour des dons de plasma au centre de transfusion sanguine de Strasbourg. Mais malgré le geste fort louable de ces nouveaux donneurs, les dons stagnent, car ils remplacent à peine les donneurs réguliers atteints par la limite d’âge ou de problèmes de santé, ou simplement refusés car ils ont séjourné dans des régions infestées par les moustiques...

Après ce fût au tour du nouveau trésorier de présenter l'état des finances de l'association. Celui-ci est sain et n'appelle pas de remarque particuière.

L’assemblée générale s’est poursuivie par la réélection (à l’unanimité) d’une partie des membres dont le mandat était échu. Un nouveau, Joseph Bernhard, fut accueilli au sein du comité.
La partie protocolaire achevée, on passa à la partie plus festive où plus d'une trentaine de donneurs méritants s’est fait remettre diplômes et médailles. Mme Véronique Faulimmel fut honorée pour plus de 100 dons, essentiellement de plaquettes. Un bel exemple de générosité que celui de ces anonymes qui donnent de leur sang et de leur temps pour permettre de soigner des personnes qui souffrent suite à un accident ou une maladie.

Le moment de convivialité qui conclut la soirée permit des échanges entre les donneurs, leur vécu mais aussi leurs attentes. Les contraintes (de temps surtout) furent évoquées, mais également la satisfaction de faire un geste utile était la motivation principale des personnes présentes.

- Article DNA du 24 avril 2016 -